Pourquoi pleure mon bébé ?

Vous venez de rentrer à la maison avec votre bébé après l’accouchement à l’hôpital, et voilà, vous êtes maintenant tout seuls avec le petit… qui pleure, pleure et pleure sans cesse, jour et nuit.

Cela vous déchire le cœur que vous ne pouvez rien faire pour le calmer.

Vous avez déjà essayé l’essentiel ; le bercement pour le faire dormir et le lait. Mais le petit continue à beaucoup pleurer. Vous commencez à vous demander ce que l’on pourrait possiblement faire pour le faire arrêter si ce n’est pas le bercement ou le lait. Mais par où et par quoi commencer ?

Nous avons fait de notre mieux pour vous guider ci-dessous.

Il est où le manuel d’instruction bébé ?

C’est parfaitement naturel d’être frustré quand votre bébé pleure et de douter de ses compétences parentales. Rassurez-vous que c’est simplement la manière d’un nouveau-né de communiquer un besoin ou un souhait aux alentours, c’est-à-dire à ses parents.

Et oui, sa communication peut parfois être très difficile à déchiffrer.

Il n’y a pas de preuve scientifique pour le fait que les différents pleurs des nourrissons expriment différentes choses, même si certains parents affirment pouvoir les distinguer.

Pourtant, une chose qui est absolument sûre est que c’est les parents qui connaissent le mieux leur propre enfant, donc pourquoi pas essayer de deviner ?

Voici-dessous une liste de causes possibles ainsi que des propositions pour arrêter les pleurs :

La faim ou le soif

Les nourrissons mangent beaucoup et très souvent. La règle empirique est que vous devez donner du lait au petit toutes les trois heures en moyenne.

Mais cela ne veut pas forcément dire qu’il faut attendre trois heures avant de pouvoir lui donner du lait à nouveau.

À certaines périodes, les bébés ont besoin de lait chaque heure de la journée, et parfois ils mangent pendant très longtemps.

Cela peut varier du jour au lendemain. Le plus important est de lui donner du lait aussi souvent qu’il le souhaite.

Mais il vient justement de manger, est-ce qu’il est possible qu’il ait encore faim ?! Eh oui, c’est tout à fait possible. S’il mange beaucoup la journée, il est possible qu’il mange moins la nuit.

C’est tout à fait normal - et même très souhaitable pour le sommeil des parents.

S’il fait très chaud, vous pouvez aussi lui donner de l’eau bouillie refroidie avec son biberon ou avec une petite tasse, car il est possible qu’il pleure simplement parce qu’il a soif.

Le besoin de sommeil

Un bébé dort beaucoup, surtout au début de sa vie où il a besoin de jusqu’à 16-18 heures de sommeil par jour.

Ce nombre d’heures diminue peu à peu pendant la première année de sa vie, mais il n’a toujours pas forcément de rythme. Il faut donc l’observer pour savoir quand il a besoin de dormir.

S’il pleure, il est possible qu’il soit fatigué, surtout le soir. Il est important d’essayer de le faire dormir avant qu’il soit épuisé, ce qui pourrait aboutir à une intensification des pleurs.

Par contre, si vous le couchez avant qu’il soit fatigué, cela pourrait causer de l’ennui ou de la frustration. Non, nous savons que ce n’est pas toujours facile...

Mais comment faire dormir un bébé ? Il y a différentes méthodes plus ou moins efficaces en fonction des préférences et des habitudes de l’enfant. Vous savez mieux ce qui marche pour votre bébé, mais nous vous engageons d’ailleurs à tester de nouvelles méthodes.

Peut-être vous allez découvrir quelque chose qui facilite votre vie quotidienne.

Les premiers pas pour essayer de le calmer

Pour commencer, l’allaitement ou le biberon peut le calmer et prévenir la faim. Vous pouvez lui offrir une tétine. Puis vous pouvez essayer le bercement :

  • dans vos bras ou sur votre épaule
  • dans un landau à l’extérieur en faisant une promenade

Ou trois options qui vous laissent les mains libres à la maison :
dans une écharpe de portage

  • dans un porte-bébé
  • dans un hamac bébé, peut-être avec un moteur électrique de bercement

Si ces premiers pas n’ont pas fonctionné et il pleure toujours, vous pouvez poursuivre avec les méthodes suivantes :

Problème digestif

Les ventres des bébés sont petits et fragiles. Surtout au début, son ventre a besoin de s’habituer à cette nouvelle manière de se nourrir, c’est-à-dire à travers la bouche, l’œsophage, les intestins et l’estomac. En mangeant du lait, il prend aussi des bulles d’air qui peuvent le gêner.

Il est donc très courant que les bébés pleurent à cause d’une gêne à l’estomac parce qu'ils ont besoin de roter après le repas. Le plus simple est d’appuyer le nourrisson verticalement sur votre épaule et lui caresser le dos pendant quelques instants. Ceci peut causer le hoquet ou la régurgitation.

Une autre cause pour les pleurs d’un bébé peut être la constipation. Vous pouvez aider la digestion en massant doucement dans le sens des aiguilles d’une montre ou faire un peu de gymnastique avec ses jambes, comme le mouvement d’un cycliste, par exemple.

Une couche mouillée ou sale

Un bébé pleure parfois parce qu’il a besoin d’une nouvelle couche. Une couche mouillée ou sale peut le gêner et causer un érythème fessier, même après très peu de temps. Heureusement, il existe une grande variation de produits efficaces contre l’érythème fessier, dont la plupart sont disponibles dans les pharmacies.

La température du corps

Un bébé peut pleurer s’il est gêné par la chaleur ou le froid. Il peut facilement avoir trop chaud s’il est trop couvert, et si la température dans sa chambre est élevée (ne devrait pas dépasser 18 ou 19 degrés). Si les cheveux dans sa nuque sont en sueur, il faut enlever sa couverture ou une partie de ses vêtements. Si sa nuque semble froide, vous faites l'inverse.

Quand le bébé reste ou dort sur vous, sa température du corps monte en fonction de votre corps, et le mieux serait donc de le déshabiller et de le laisser dormir sous une couverture. Il est d’ailleurs très recommandé pour la mère aussi bien que pour le père de pratiquer le contact peau à peau.

Besoin d’un câlin ou de communication

Une cause très courante pour les pleurs des petits, c’est simplement le besoin d’un câlin et d’être physiquement proche de ses parents. Un câlin, un baiser, le bercement, du massage et une chanson douce, tout ça peut servir à le calmer.

Un bébé a aussi besoin de communication, surtout de la voix rassurante de ses parents qu’il reconnaît tout de suite. Vous pouvez lui parler d’une voix douce ou lui chanter. Même si vous ne chantez pas juste comme un ange, votre voix est préférable à la musique d’un haut-parleur. Donc allez-y, chantez !

Pourtant, si vous ne vous sentez pas à l’aise de chanter constamment à votre enfant, vous pouvez essayer avec une veilleuse musicale qui s’allume quand le bébé pleure. Il existe également plein de vidéos rassurantes sur youtube que vous pouvez tester.

Le souhait de changement

Même un bébé peut s’ennuyer et avoir envie de bouger ou de changer de position. S’il pleure, prenez-lui dans vos bras et bougez un peu dans le salon. Faites une balade dans la maison et montrez-lui vos affiches sur le mur ou ce qui se passe à l’extérieur depuis la fenêtre.

Parfois, il suffit simplement de le tourner ou de le déplacer. Peut-être qu'il préfère rester un peu sur le canapé ou dans un hamac. Peut-être qu’il a envie de jouer avec un jouet, par exemple un ours en peluche ou un hochet.

Une douleur

Enfin, il y a la possibilité que le petit ait mal quelque part. Pour commencer, vous pouvez vérifier s’il a de la fièvre avec un thermomètre. Il pourrait aussi souffrir d’otites ou avoir des maux de tête. Ou simplement des problèmes digestifs, un thème que nous avons déjà touché plus haut dans l’article.

Une chose récurrente que vous allez voir, c’est la poussée dentaire. Certains bébés mangent et dorment moins bien que d’habitude, ce qui pourrait causer des pleurs. Si vous lui frottez doucement la gencive avec les doigts ou lui donnez un anneau de dentition ou une tranche fine de concombre fraîche, cela pourrait aider à soulager la douleur.

Vous avez tout essayé ?

Le plus important est d’utiliser son bon sens et ne pas paniquer. Si vous êtes très énervé ou épuisé, passez le relais à l’autre parent, ou posez le bébé dans son lit et sortez de la chambre un moment, le temps de vous calmer et reprendre des forces.

Un certain pourcentage d’enfants ont les coliques, ce qui est défini par des pleurs plus de 3 heures par jour, au moins 3 jours par semaine pendant plus de 3 semaines consécutives. La plupart des cas de coliques se terminent aux alentours de 3 mois.

Si vous êtes vraiment inquiet et si votre enfant a l’air de souffrir en pleurant d’une manière inhabituelle, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un puériculteur afin de trouver la cause des pleurs inconsolables. Il pourrait par exemple vous renvoyer à un spécialiste en chiropratique chez les nourrissons.

Parfois, il y a une cause de pleurs, parfois, il n’y en a pas. En tout cas, nous vous souhaitons très bon courage !

Merci d’avoir suivi.

Je m’appelle Marie. Je suis maman et la fondatrice de Moonboon.

Chez Moonboon, nous développons des articles de puériculture biologiques et durables. Développés avec soin pour les bébés et des nuits douces.

Découvrez tous les articles pour bébé ici.

Si un jour vous avez besoin d’un hamac pour bébé ou un moteur électrique de berceau, nous espérons vous revoir ici chez Moonboon.

Entre-temps, nous vous invitons à suivre les réseaux sociaux de Moonboon sur Facebook et Instagram.